La RDC a besoin de ses enfants pour relever les défis d'aujourd'hui

Marque vestimentaire made in Congo. "La RDC a besoin de ses enfants pour relever les défis d'aujourd'hui"

La RDC a besoin de ses enfants pour relever les défis d'aujourd'hui

#LYDIE #CIKWANINE, 22 ans 
#Directrice #Générale de #FAITH, Marque vestimentaire made in Congo. 
"La RDC a besoin de ses enfants pour relever les défis d'aujourd'hui".

Diplômée de l'Institut BWINDI en section Pédagogique, Lydie CIKWANINE passionnée de la couture et de la mode depuis toute petite prend son inscription à l'Institut Supérieur des Arts et Métiers ISAM Bukavu afin de se perfectionnée davantage. 
C'est delà qu'elle commence à participer à des expositions d'abord à caractères académiques et par la suite à des expositions plus grandioses comme ce fût le cas avec la Foire Internationale des Arts et Créativités FIAC BUKAVU, BK FASHION SHOW, Salon des Arts de Bukavu,... Elle met un terme a son cycle de graduat en Coupe & Couture avec la mention Distinction.

Ayant toujours le goût d'apprendre afin qu'elle soit citée un jour parmi les grands dans son domaine qu'es la couture et la mode, Lydie CIKWANINE décide de faire son deuxième cycle en management et marketing de la mode à Kinshasa où elle réside jusqu'à présent.
C’est en regardant d’autres faire et en apprenant de ses erreurs que l’on parvient à se perfectionner car tout début n'est pas du tout facile. J'avais commencer par coudre comme tant d'autres mais après la deuxième graduat, je me suis décidée d'affiliée la couture à la création afin de faire valoir mon originalité, ma modeste contribution dans le monde de la mode nous confie t-elle.

Puisant son inspiration au tréfonds des cultures du monde, elle mélange de matières nobles et naturelles, mousseline de soie, satin, taffetas, organza, gazar, mais aussi crin de cheval, rafia, bazin, toiles brutes, broderies, perles, fils de cuivre, fils d'or et d'argent, cristal… Lydie sublime ces matières «brutes», naturelles, dans un style ultramoderne pour les femmes d'aujourd'hui.

Au début de sa carrière, elle avait du mal à trouver un nom accrocheur pour sa marque mais après s'être perfectionnée en anglais mais aussi ayant suivie beaucoup d'enseignements du Pasteur Moïse MBIYE, elle avait alors compris que seule la foi sauve. 
La foi "FAITH" c'est la clé du succès pourquoi pas n'est pas donner à sa marque ce nom qui est à la fois une chrétienneté dans le monde de la mode pour atteindre le succès? Faith me donne plus envie de continuer, de créer plus, de donner au monde ce que j'ai des meilleurs, ce don divin que Dieu avait mis en moi au service du monde nous laisse savoir Lydie.

Très à l’écoute de ses clientes, elle se complait à les surprendre en présentant des créations en accord avec ses convictions: des confections élaborées avec des tissus nobles, issus de matières naturelles souvent retravaillées et brodées.

Depuis ses premiers pas, auprès des grands couturiers, Lydie CIKWANINE travaille dans la plus pure tradition "Haute Couture" et s'adresse à toutes celles qui recherchent l'élégance et l'exception.

Amoureuse de la RDCongo, la couturière habille désormais les grandes dames, les stars, les grands mariages… 
#Couturière #aux #doigts #dor, donnant corps à l'éternel féminin, Lydie réalise des robes de princesse d'un jour, d'une nuit, pour la vie. Plébiscitée par le monde du spectacle, Lydie CIKWANINE, spécialiste du « sur-mesure », a su séduire une clientèle internationale par le choix des matières, le glamour, la douceur et l’esprit du détailopportunités, «la jolie Madame» devient audacieuse et l'allure se décline en mode «couture».

Ce qui lui plaît le plus dans la couture?
De pouvoir travailler avec de nombreux tissus, jouer avec les boutons, les rubans, mélanger les styles et les matières. «Être entourée de couleurs tous les jours, c’est très appréciable et agréable.»

Ses projets d'avenir sont nombreux. Mais le plus important pour elle c'est de faire connaître l'industrie de la mode congolaise partout à-travers le monde entier mais aussi et surtout de promouvoir les jeunes talents dans l'industrie de la mode et amener à ce que le domaine de l'habillement soit aussi moteur du développement pour la RDC.

Les #conseils de Lydie CIKWANINE:
Pour Lydie, une bonne couturière c’est avant tout beaucoup de patience, de la créativité, mais surtout beaucoup d’amour pour le tissu. S’il y a bien un conseil qui est important à donner pour une couturière qui débute c’est de savoir se faire confiance, même si ce n’est pas facile au début. Il est normal de ne pas réussir du premier coup, de ne pas toujours atteindre le résultat escompté, mais il ne faut pas baisser les bras et être heureux de l’évolution.
Avancer pas à pas et se faire plaisir sont les maitres mots d’une créatrice épanouie.

La politique de BUKAVU avec KLASS est la meilleure parcqu'elle vise à promouvoir les jeunes talents, produits locaux de la RDCongo. Merci beaucoup aux promoteurs de ce média online et startup pour cette politique qui vient désormais vendre positivement l'image des entrepreneurs congolais. BUKAVU avec #KLASS mérite donc exactement son slogan: LE TAPIS ROUGE DES ENTREPRENEURS nous laisse savoir Lydie. 
Nous lui avons demandé si elle avait un dernier mot à partager pour les créateurs en herbe: «Amusons-nous!»

Pour vos #Commandes#MERCIII d'appeler directement #au+243990540599.
NOS #ENCOURAGEMENTS LE PLUS SINCÈRES À CETTE DIGNE FILLE DE LA #RDCongo#FILLE #BK ET #FIÈRE!!!

C'EST #BUKAVU QUI #GAGNE!!! 
#Copyright © 2019 / #combak by #baksarl